Hyon Fabien


Fabien Hyon, ténor

Diplômé du Conservatoire de Clermont-Ferrand, Fabien Hyon intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en 2011 dans la classe de Malcolm Walker. Sa curiosité et son éclectisme l’amènent à se produire dans un répertoire varié, du Baroque au Contemporain : Evangéliste dans la Passion selon St Marc (Keiser, dir. T. Maeder), Nerone dans l’Incoronazione di Poppea (Monteverdi, dir. et m.e.s. E. Rault), Azaël dans L’Enfant Prodigue (Debussy, dir. E. Guiomar), ou interprète des Illuminations de Britten, de lieder et mélodies de Wolf, Noël Lee, Patrick Burgan ... il multiplie les rencontres musicales et humaines et partage son amour du chant et des mots.

Dans Haendel Caro Sassone (Le Capriccio français, dir. P. Lefèvre), il se produit sur la Scène Nationale de Châlons-en-Champagne et au sein plusieurs festivals (Les Petites Nuits de Sceaux, D’Tour Classique ...). La saison 2012-2013 est marquée par ses débuts au Théâtre du Châtelet : il incarne l’Oncle Vania lors de la création de la comédie musicale Pourquoi j’ai mangé mon Père (dir. X. Delette, m.e.s. J-P. Delavault) et joue dans Avec S. Sondheim : en bonne compagnie !, spectacle musical mis en scène par V. Vittoz. En 2013, il incarne San Giovanni dans La Resurrezione de Haendel à Royaumont (La Risonanza, dir. Fabio Bonizzoni).

Parmi ses projets en 2014, citons les prises de rôles du Roi dans La Carmélite de R. Hahn (Paris, dir. Y. Molénat, m.e.s. E. Cordoliani) et du ténor solo dans la Petite Messe Solennelle de Rossini (Aurillac, dir. A. Launois). On l’entendra également en récital au Petit Palais dans un programme consacré aux poètes Verlaine et Rimbaud.

bio novembre 2013

 

 

 


 



« Page précédente