PanierMon compte
   
samedi
29
AVRIL
2017
19:00

Adresse

Hôtel de Soubise
Archives nationales
60 rue des Francs Bourgeois
75003 Paris

Héroïnes tragiques

Taylor Consort
Eva Zaïcik | Mezzo-Soprano

Présentation

La musique française au XVIIIe siècle est à la fois grandiose et intimiste, rappelant la richesse et le faste du règne de Louis XIV, ou exprimant avec une infinie poésie des sentiments que l'on ne saurait traduire par des mots.

Les deux cantates content, avec l’appui d’un texte, une histoire tragique où la voix est le moyen d'expression de l'amour déçu : dans la première, intitulée La Bergère, une femme essaie d'oublier son amant qui l'a trahie ; dans Léandre et Héro, l'homme aimé périt dans les flots suite à une tempête.

La Seconde Leçon de Ténèbres, quant à elle, exprime des lamentations en latin d'une profonde tristesse. Dans un registre tout autre, la mélancolie l'emporte sur la colère.

Enfin, pas de paroles ni d'intrigues dans les pièces instrumentales de Dandrieu et Couperin. Pas de texte… mais une infinité de mots et d'histoires possibles à inventer par l'auditeur !

Programme

  • Jean-François Dandrieu (1682 – 1738)
    Sonate en trio en sol mineur Adagio
    Allegro
    Adagio
    Giga
  • Michel-Pignolet de Montéclair (1667 – 1737)
    Cantate La Bergère
  • François Couperin (1668 – 1733)
    Les Nations, La Française (extrait) Sonade (Gravement – Gayement – Rondement – Gayement – Gravement –Vivement – Air. Gracieusement – Gayement)
  • François Couperin (1668 – 1733)
    Seconde Leçon de Ténèbres
  • Jean-François Dandrieu (1682 – 1738)
    Sonate en trio en ré mineur Adagio
    Allegro
    Adagio
    Giga
  • Louis-Nicolas Clérambault (1676 – 1749)
    Cantate Léandre et Héro