Haut de page

Jeunes Talents reconnue d’utilité publique

Jeunes Talents
reconnue d’utilité publique

Jeunes Talents sur FacebookJeunes Talents sur InstagramJeunes Talents sur YouTubeJeunes Talents sur Linkedin
Faire
un don
Nous soutenir ParticuliersEntreprises

Ils nous soutiennent

Photos
Vidéos
Accueil > Agenda des concerts : De Leipzig à Paris

De Leipzig à Paris

Le trio n°1 de Félix Mendelssohn est une œuvre majeure du répertoire de musique de chambre. Créé en 1840 à Leipzig, Robert Schumann le considère comme le « plus grand trio de notre temps » et surnomme son compositeur de « Mozart du 19e siècle ».
Le premier mouvement, Molto Allegro agitato, s’ouvre sur un long thème profondément expressif d’abord joué au violoncelle puis rejoint par le violon. Un deuxième thème contrastant lui fait face dans un caractère plein d’espoir. Le deuxième mouvement, Andante con moto tranquillo, est empreint d’un lyrisme vocal rappelant les Romances sans paroles de ce même compositeur. Le troisième mouvement, Scherzo Leggero e vivace, est quant à lui très vif et virtuose. Le compositeur utilise le mode de jeu spiccato qui consiste à faire rebondir l’archet légèrement sur les cordes, sur des notes rapides et courtes donnant ainsi un sentiment d’insouciance. Le quatrième et dernier mouvement, Finale Allegro assai appassionato, s’ouvre de manière extrêmement tourmentée et réutilise certains éléments rythmiques du troisième mouvement. Un deuxième thème apparaît ensuite, plus lyrique et lumineux. De ces contrastes rafraichissants suivent une coda pétillante en ré majeur.

Maurice Ravel termine son trio en la mineur en août 1914 alors qu’il est engagé volontaire dans l’armée française lors de la Première Guerre mondiale. Cette œuvre est représentative de l’esprit des compositeurs modernes de cette époque mêlant impressionnisme et inspirations culturelles extra-européennes, notamment orientales et asiatiques.
Le premier mouvement, Modéré, s’ouvre sur un thème au piano rejoint par le violon et le violoncelle qualifié par Ravel "de couleur basque". Malgré certains éléments purement rythmiques, émane de ce mouvement une atmosphère de sérénité pur. Le deuxième mouvement, Pantoum, fait référence à une forme poétique orientale du même nom. Il est vif et mouvant, opposant des modes de jeu variés : notes liées, spiccato, pizzicati (cordes pincées), notes harmoniques (sons aigus et purs). Le troisième mouvement, Passacaille, est construit autour d’un ostinato (un motif répété obstinément durant tout le morceau). La passacaille est un genre ancien que Ravel emprunte pour créer une atmosphère de recueillement, parfois presque religieux. Le quatrième mouvement, Final, commence sur un thème inspiré de l’univers des musiques traditionnelles asiatiques. Les arpèges et les notes répétées créées une fluidité apaisante avant le feu d’artifice expressif final.

Programme

Félix Mendelssohn (1809 – 1847)
Trio pour piano, violon et violoncelle n°1 en ré mineur, op. 49 | 1839
Molto allegro ed agitato
Andante con moto tranquillo
Scherzo : Leggiero e vivace
Finale : Allegro assai appassionato

Maurice Ravel (1875 – 1937)
Trio en la mineur, M.67 | 1914
Modéré
Pantoum
Passacaille
Final

Voir l'agenda de ce lieuLieu du concert :
Archives nationales • Chambre du Prince

60 rue des Francs-Bourgeois
75003 Paris
Hôtel de Ville
Rambuteau
Jeunes Talents sur FacebookJeunes Talents sur InstagramJeunes Talents sur YouTubeJeunes Talents sur Linkedin