Concert

Aquarelles françaises et exotiques

Pierre-Marie Gasnier |
Virgile Roche |

Présentation

Au XIXe siècle, le goût pour les lointains voyages associés au rêve, au désir de s’échapper, à la recherche d’une nature primitive, suscite tout à la fois un intérêt de mode et une grande fascination. Le voyage en Orient devient un genre pratiqué par les plus grands auteurs, comme Nerval ou Flaubert. Après son voyage au Maroc et en Algérie en 1832, Delacroix révèle que l’Afrique du Nord vaut le traditionnel pèlerinage en Italie.

En 1894, Debussy compose son mythique Prélude à l’après-midi d’un Faune ; l’ébauche de l’œuvre est d’abord écrite pour deux pianos avant d’être orchestrée. Ravel en fait une réduction pour quatre mains.

Les Six épigraphes antiques de 1915 se fondent au sein d’une antiquité fantasmée et sensuelle, sensualité héritée des Chansons de Bilitis pour lesquelles Debussy avait composé une musique de scène accompagnant les poèmes de son ami Pierre Louÿs, qu’il reprend avec les Six épigraphes.

Après Le Paradis et la Péri de Schumann, qui explorait un nouvel univers fantasmagorique au sein du Romantisme, c’est Dukas qui s’empare du sujet en 1910 avec un poème dansé commandé par Diaghilev. C’est l’histoire d’Iskender (le nom persan d’Alexandre le Grand) qui parcourt l’Asie mineure à la recherche de la fleur de l’immortalité, détenue par la Péri.

Originaire du Pays basque, Maurice Ravel trouve dans l’Espagne voisine de nombreuses inspirations. « Ma mère m’endormait en me chantant des guajiras, aimait-il à raconter. C’est peut-être par atavisme que je me sens si attiré vers l’Espagne et la musique espagnole ».

C’est en 1907, après l’Heure espagnole, son premier opéra parodique créé la même année sur un livret de Franc-Nohain, qu’il compose sa Rapsodie.

Programme

  • Claude Debussy (1862-1918)
    Prélude à l’après-midi d’un Faune (Arr. Maurice Ravel) | 1894
  • Claude Debussy (1862-1918)
    Six épigraphes antiques | 1914-1915
    1 - Pour invoquer Pan, dieu du vent de l’été
    2 - Pour un tombeau sans nom
    3 - Pour que la nuit soit propice
    4 - Pour la danseuse aux crotales
    5 - Pour l’Égyptienne
    6 - Pour remercier la pluie au matin
  • Paul Dukas (1865-1935)
    La Péri (Arr. Léon Roques) | 1909-1910
  • Maurice Ravel (1875-1937)
    Rhapsodie espagnole, M.54 | 1907
    1 – Prélude à la nuit, très modéré
    2 – Malagueña, assez vif
    3 – Habanera, assez lent et d’un rythme las
    4 – La Feria, assez animé

Aquarelles françaises et exotiques

Jeudi
13
Octobre
2022
12:30

Adresse

Petit Palais, Auditorium Avenue Winston Churchill
75008 Paris