Concert

Folklore et Poésie

Victor Sicard |
Edwige Herchenroder |

Présentation

Avec plus de six cents lieder, Schubert est souvent considéré comme le père fondateur du genre. Issu de la chanson, le lied apparaît très tôt chez le compositeur comme le lieu de la rêverie intérieure, de la confidence. Il nous plonge dans univers musical tragique dans Der Zwerg ou dans Harfenspieler-lieder et dans une fiévreuse ascension vers la pure extase céleste dans Ganymed.

Britten compte parmi les plus grands compositeurs britanniques du XXe siècle. De Bartók surtout, il retient bien sûr, parmi bien d’autres leçons, le détournement savant du folklore. Il l’applique à l’écriture de nombreuses Folk Songs anglaises, irlandaises mais aussi françaises ou américaines…

Composés au retour d’un séjour en Hongrie, les Zigeunerlieder de Brahms connaissent un succès immédiat. Brahms puise textes et mélodies dans une anthologie de 25 chants tziganes dont le thème commun est l’amour et s’efforce d'exploiter les caractéristiques de cette musique en jouant sur l’irrégularité rythmique.

« Si l’on mettait sur ma tombe : Ci-gît Francis Poulenc, le musicien d’Apollinaire et d’Eluard, il me semble que ce serait mon plus beau titre de gloire ». Cette citation du compositeur lui-même est tout à fait représentative de son travail. Les Quatre Poèmes de Guillaume Apollinaire sont des instantanés d’une ou deux minutes qui montrent son extraordinaire capacité à saisir l’esprit d’une vignette poétique.

Enfin, Lustoslawski, célèbre compositeur polonais du XXe siècle, s’inspire d’une danse traditionnelle du sud de l’Italie pour composer sa Tarantella.    

Programme

Folklore et Poésie

Jeudi
23
Avril
2015
10:30
La billetterie de ce concert n'est pas ouverte.

Adresse

Cour des Grands Dépôts (Guise), Archives nationales 60 rue des Francs Bourgeois 75003 Paris