PanierMon compte
   
Mercredi
04
JUILLET
2018
20:00

Adresse

Cour de Guise
Archives nationales
60 rue des Francs Bourgeois
75003 Paris

Paris au tournant du XXe siècle : du romantisme au fantastique

Quatuor Zaïde
Guillaume Bellom | Piano

Présentation

En 1879, César Franck compose son Quintette en fa mineur avec piano. Morceau aujourd’hui considéré comme l’un des grands chefs-d’œuvre de la musique de chambre, la pièce ne suscite lors de sa création qu’un enthousiasme modéré, notamment de la part de Camille Saint-Saëns, dédicataire du quintette, qui juge l’œuvre trop empreinte d’un « romantisme obscène ». Ce dernier n’est pas le seul de cet avis : Franz Liszt se dit choqué par l’intensité expressive et passionnelle de la pièce, tandis que l’épouse du compositeur, à qui le quintette déplaît terriblement, y voit l’expression du sentiment amoureux de son mari pour l’une de ses jeunes élèves.

Esthétiquement, le Quintette en fa mineur avec piano témoigne à la fois d’une grande influence du romantisme allemand et des couleurs harmoniques typiques de la musique française du début du XXe siècle.

Presque 30 ans plus tard, en 1908, et à Paris également, André Caplet compose son Conte Fantastique, initialement pour quatuor à cordes et harpe, qu’il adapte lui-même en quintette avec piano. L’œuvre illustre Le masque de la mort rouge, fable d’Edgar Poe où la Mort s’invite à minuit en plein bal endiablé donné dans une société autarcique qui cherche à fuir la Peste. Caplet utilise toute une panoplie d’effets (trémolos sur la touche ou sur le chevalet, emploi très fréquent de la sourdine, etc.) qui rappellent Ravel, Debussy ou Dukas dans leurs manières de traiter les instruments à cordes. Le figuralisme dont il fait preuve (les douze coups de minuit scandés dans le grave du piano, la valse légère et décadente dans un style post-viennois…) structure la pièce, permettant à l’auditeur de suivre l’intrigue de cette musique à programme.

Ce concert donne à entendre deux facettes de la musique de chambre française au tournant du XXe siècle, dont la mise en regard témoigne de l’évolution de l’esthétique musicale à cette période.

Programme

  • André Caplet (1878 – 1925)
    Conte Fantastique d'après une des Histoires extraordinaires d'Edgar Allan Poe « Le Masque de la Mort rouge » (transcription) | 1908
  • Entracte

  • César Franck (1822 – 1890)
    Quintette en fa mineur | 1879
    Molto moderato quasi lento
    Lento, con molto sentimento
    Allegro non troppo, ma con fuoco