PanierMon compte
   
Vendredi
20
JUILLET
2018
20:00
Réserver

Adresse

Cour de Guise
Archives nationales
60 rue des Francs Bourgeois
75003 Paris

Cordes romantiques

Trio Sypniewski
Alexandre Kantorow | Piano

Présentation

Johannes Brahms acheva son Quatuor pour piano et cordes n°2 op 26 en 1861. Ce quatuor est un testament de l’amour du compositeur pour la musique de Schubert et du style viennois en général. Tout comme ce dernier, Brahms n’hésite pas à inclure des références populaires dans ses œuvres : par exemple une romance « à l’eau de rose » dans le 2e mouvement, qui, grâce à la rigueur de l'écriture, ne rabaisse pas la musique dans son ensemble. Cette tradition s’est poursuivie plus tard dans la musique de chambre de Schönberg, et on peut donc voir Brahms comme un lien puissant entre les deux écoles de Vienne.

Le nom de Mahler est si rattaché au genre de la symphonie et du lied, que l’on ignore souvent qu’il se consacra intensément à la musique de chambre durant ses années d’études. Des nombreuses tentatives dans ce domaine, il ne reste qu’un quatuor à cordes, composé entre 1876 et 1878, où plane justement l’ombre de Brahms, et dont seul le premier mouvement, redécouvert dans les années 1960 et publié pour la première fois en 1973, est achevé.

Agartha, comme l’Atlantide, est un royaume mystique, et contrairement à ce dernier il existe non pas dans l’eau mais sous le désert de Mongolie. Connesson va d’abord décrire en musique la découverte de ce royaume (basses très sombres au piano, thème mystérieux au violoncelle) puis vient un intermède musical où l’auditeur se retrouve dans une bibliothèque immense regroupant tous les savoirs du monde qui ont été perdus. Enfin, le mouvement final raconte la danse macabre d’une assemblée devant le roi de l’Agartha, comme un rituel païen.

Programme

  • Gustav Mahler (1860 – 1911)
    Quatuor en la mineur | 1876 – 1878
  • Guillaume Connesson (Né en 1970)
    Les Chants de l’Agartha | 2008
    Sous le désert de Mongolie
    La bibliothèque des savoirs perdus
    Danse devant le roi du monde
  • Entracte

  • Johannes Brahms (1833 – 1897)
    Quatuor n°2 en la majeur pour piano et cordes, op. 26 | 1861
    Allegro non troppo
    Poco adagio
    Scherzo (Poco allegro – Trio)
    Finale (Allegro)