Concert

De l'amour aux quatre coins d'Europe

Ensemble Maja

Présentation

L'Ensemble Maja vous embarque dans un tour d'horizon européen, où les compositeurs romantiques germaniques mettent en musique des textes d'autres cultures célébrant l'amour. Le cycle, Spanisches Liederspiel (Chansons espagnoles), de Robert Schumann se présente comme un opéra miniature tant il s'est amusé à agencer les poésies espagnoles selon son idée dramaturgique, créant ainsi des liens amoureux entre les personnages incarnés par le quatuor vocal. Johannes Brahms écrira ses Zigeunerlieder (Chansons tziganes), qui sont en réalité des chansons folkloriques hongroises, lors d'un séjour à Budapest en 1887. Si l'ensemble ne constitue pas un cycle, chacune des pièces étant absolument indépendante, il y a là toutefois un caractère commun, ou plutôt un thème commun, qui est l'amour. Les chanteurs et instrumentistes de l'Ensemble Maja mêleront leurs voix pour chanter d'une seule et même âme les joies et les tristesses des personnages d'Andalousie et d'ailleurs.

 

Bianca Chillemi

Programme

  • Johannes Brahms (1833 – 1897)
    Vier Quartetten, op. 92 | 1884
    O schöne Nacht (O belle nuit) sur un texte de Georg Friedrich Daumer
    Spätherbst (Fin de l’automne) sur un texte d’Hermann Allmers
    Abendlied (Chanson du soir) sur un texte de Christian Friedrich Hebbel
    Warum ? (Pourquoi ?) sur un texte de Johann Wolfgang von Goethe
  • Johannes Brahms (1833 – 1897)
    Elf Zigeunerlieder (11 Chants tziganes) pour quatuor vocal et piano, op. 103 | 1887-1888
    He, Zigeuner, greife in die Saiten ein ! (Hé, Tzigane ! Fais résonner les cordes !)
    Hochgetürmte Rimaflut (Flots immenses de la Rima)
    Wißt ihr, wann mein Kindchen (Savez-vous, quand ma petite amie)
    Lieber Gott, du weißt (Mon Dieu, tu sais combien)
    Brauner Bursche führt zum Tanze (Le garçon brun mène à la danse)
    Röslein dreie in der Reihe (Trois petites roses dans la rangée)
    Kommt dir manchmal in den Sinn (Te souviens-tu parfois)
    Horch, der Wind klagt in den Zweigen (Ecoute la plainte triste et douce du vent)
    Weit und breit schaut niemand mich an (Personne alentour qui me regarde)
    Mond verhüllt sein Angesicht (La lune dissimule son visage)
    Rote Abendwolken ziehn am Firmament (Les nuages rouges du couchant passent dans le firmament)
  • Iannis Xenakis (1922 – 2001)
    Six Chansons pour piano (extraits) | 1950 – 1951
    Ça sent le musc
    J'avais un amour autrefois
    Aujourd'hui le ciel est noir
    Sousta
  • Robert Schumann (1810 – 1856)
    Spanisches Liederspiel (Chansons espagnoles) pour quatuor vocal et piano, op. 74 | 1849
    Erste Begegnung (Première rencontre)
    Intermezzo
    Liebesgram (Mal d’amour)
    In der Nacht (Dans la nuit)
    Es ist verraten (Il est trahi)
    Melancholie
    Geständnis (Aveu)
    Botschaft (Message)
    Ich bin geliebt (Je suis aimé)
    Der Contrabandiste (Le contrebandier)

De l'amour aux quatre coins d'Europe

Mardi
02
JUILLET
2019
20:00Réserver

Adresse

Cathédrale Sainte-Croix-des-Arméniens 13 Rue du Perche - 75003 Paris