Concert

Fragments de vie

Manon Galy | Violon
Maxime Quennesson | Violoncelle
Jorge Gonzalez Buajasan | Piano

Présentation

Le programme que nous vous présentons n'est pas soumis à une chronologie d'époques ou de compositions ; pourtant, il en suit tout de même une, celle de l'inéluctable avancée du temps et de l'âge. En effet, les trois œuvres choisies correspondent à trois moments distincts de la vie de leurs auteurs : la jeunesse chez Rachmaninov, la fleur de l'âge avec Dvořák et, pour finir, le seuil de la mort avec Fauré.

C'est à 19 ans, une année après avoir obtenu son Diplôme de piano au Conservatoire de Moscou et à l'aube d'une brillante carrière de virtuose et de compositeur que Sergei Rachmaninov écrit son premier trio : le Trio élégiaque n°1. Nous sommes en 1892 et l'influence de Tchaïkovski est encore très présente dans l'écriture du tout jeune compositeur. Ce premier trio, court et conçu en un seul mouvement, démontre déjà chez Rachmaninov un large spectre de couleurs sonores et une partie pianistique des plus virtuoses. 

Une quinzaine d'années plus tôt, en 1876, Dvořák a 35 ans et une flamboyante carrière déjà bien entamée ; sa musique colorée et rythmée puise son inspiration dans l'héritage savant européen autant que dans le folklore national tchèque et américain. Cette année-là, il perd sa fille et écrit dans la foulée le deuxième de ses quatre trios avec piano, l’opus 26. Le 3e mouvement de cette pièce n'est pas sans annoncer ses danses slaves, écrites dans les années suivantes.

Fauré a 78 ans lorsqu’il achève en 1923 son Trio en ré mineur, op. 120. Cette avant-dernière partition, initialement écrite pour une clarinette à la place du violon, est considérée comme l'un des sommets de sa production. Il souffrait à la fin de sa vie d'une importante surdité, et, de ce fait, le langage musical de ses œuvres est poussé au paroxysme de l'intimité, de l'intériorité et de la pureté de l'idée musicale qui l'ont toujours caractérisé. Une pneumonie l'emportera deux années plus tard.

 

Manon Galy

Programme

  • Serge Rachmaninov (1873 – 1943)
    Trio élégiaque n°1 pour piano, violon et violoncelle | 1892
  • Antonín Dvořák (1841 – 1904)
    Trio n° 2 pour piano, violon et violoncelle, op. 26 | 1876
    Allegro moderato
    Largo
    Scherzo
    Allegro non tanto
  • Pause

  • Gabriel Fauré  (1845 – 1924)
    Trio pour piano, violon et violoncelle en ré mineur, op. 120 | 1923
    Allegro ma non troppo
    Andantino
    Finale : Allegro vivo

Fragments de vie

Samedi
18
JUILLET
2020
20:00
La billetterie de ce concert n'est pas ouverte.

Adresse

Cathédrale Sainte-Croix-des-Arméniens 13 Rue du Perche - 75003 Paris