Les femmes dans la musique classique

3 concerts 100% féminins sont programmés dans le cadre du Festival Européen Jeunes Talents (dont le concert Maestra d’Emmanuelle Haïm et la Carte blanche de Mathilde Caldérini). Voici l’occasion de se pencher sur la place des femmes chez Jeunes Talents mais aussi dans le milieu de la musique en général, à travers une revue de presse non exhaustive et une playlist dédiée.


Chez Jeunes Talents

Tout comme plus de 250 structures artistiques et culturelles en Europe, l’association Jeunes Talents a signé la charte Keychange Challenge qui œuvre pour atteindre la parité dans le milieu musical avant 2022.

Aussi durant le Festival, à talent égal, les prestigieux concerts Cartes Blanches et Maestro.a observent la parité :
Emmanuelle Haïm (30 juin), Johan Farjot (3 juillet), Lise Berthaud (6 juillet), Xavier Philipps (9 juillet), Mathilde Caldérini (10 juillet) et Bruno Philippe (20 juillet).

L’association Jeunes Talents a aussi le plaisir de programmer des œuvres de compositrices telles que :

  • Camille Pépin, (née en 1990) : Lauréate de plusieurs prix, elle est régulièrement interprétée par de jeunes artistes engagés par l’association. Durant le Festival Européen Jeunes Talents 2016, elle gagne le Prix du Public pour lequel l’association lui passe commande d’une nouvelle œuvre. Early Summer Rain pour violon, marimba et piano voit ainsi le jour dans le cadre du Festival 2018.
  • Héloïse Werner (née en 1991) : Le cœur crucifié, sur des textes de Philothée Gaymard, est créé le 23 mai 2019 dans le cadre de la programmation Jeunes Talents au Petit Palais  par Marielou Jacquard (mezzo-soprano) et Kunal Lahiry (piano).

Revue de presse : 4 sources pour approcher le sujet

Le manifeste F.E.M.M (“Femmes Engagées des Métiers de la Musique”) – avril 2019

Un podcast et un article France Musique qui interrogent sur la place des femmes dans l’industrie musicale – octobre 2017

Une enquête de l’Association Française des Orchestres (AFO) au sujet de l’égalité hommes/femmes dans les orchestres français – 2018

ComposHer, un site internet qui communique autour des compositrices et femmes interprètes d’aujourd’hui et d’hier, notamment en répertoriant des anecdotes, histoires de musiciennes, articles musicologiques, interviews et playlists sur des créatrices – fondé en 2018


Notre playlist coup de cœur


Quand c’est le matin mais que t’as la flemme…


Marie-Laure Garnier (soprano) et Célia Oneto Bensaid (piano) interprètent « Banalités » (1940) de Francis Poulenc

Quand tu réalises que tu es en retard…


Trio Sōra (Magdalēna Geka, Angèle Legasa, Pauline Chenais) interprète, « Give my phoenix Wings to Fly », 3e mouvement (1997) de  Kelly-Marie Murphy

Quand tu travailles tes partitions dans le métro…


Mathilde Caldérini (flûte traversière) et son ensemble Ouranos interprètent la Bagatelle n°1 (1953) de György Ligeti

Quand tu réalises que tu vas devoir sauter ta pause déjeuner…


Eva Zavaro (1er violon) interprète avec son Quatuor Abegg l’œuvre « It rings a bell » (2016) composée par Karol Beffa

Quand c’est l’heure du goûter et que tu pars à l’aventure pour trouver une boulangerie…


Adélaïde Ferrière (marimba), Hildegarde Fesneau (violon),
Célia Oneto Bensaid (piano) créent lors du Festival Européen Jeunes Talents 2018 « Early Summer Rain » de Camille Pépin

Quand tu rentres seul en RER après ton concert…

Lise Berthaud interprète avec Henning Kraggerud le duo pour alto
« Voyage douloureux », composé en 1997 par Henning lui-même

Quand t’es enfin dans ton lit.


Emmanuelle Haïm dirige l’orchestre de la radio de Frankfurt et le chœur du Concert d’Astrée dans « l’Hallelujah » du Messie (1741) de Georg Friedrich Haendel



article rédigé par Claire de Prekel