Biographie

Marianne Croux Soprano

La soprano franco-belge Marianne Croux étudie au CNSMD de Paris dans la classe de Chantal Mathias ; elle en ressort en 2016, diplômée d’un Master de chant avec les félicitations du Jury. En 2015, elle profite d'un échange avec la Manhattan School of Music de New York pour travailler avec Mignon Dunn.

À 18 ans, son premier prix du Concours Dexia Classics lui ouvre sa première tournée belge avec orchestre. Peu de temps après, elle fait ses débuts à l’opéra et interprète les rôles de Gretel en 2010 dans l'opéra de Humperdinck Hansel und Gretel, puis Constance dans Les Dialogues des Carmélites de Poulenc, Louise de Vilmorin dans La Carmélite de Reynaldo Hahn, Sophia Schliemann dans Iliade l’Amour de Betsy Jolas. Elle chante Die Fünfte Magd dans Elektra de Richard Strauss à l’Opéra national de Lyon et Frasquita dans Carmen de Bizet à The Grange Festival, la jeune fille dans Reigen de Philippe Boesmans à l’amphithéâtre de l’Opéra Bastille.

Marianne chante sous la direction de Hartmut Haenchen, Jean-Luc Tingaud, David Reiland, Raphaël Pichon, Emmanuelle Haïm, Cornelius Meister, Kayçal Karoui, Jean-Philippe Sarcos, Jean Deroyer, Jean-François Verdier, Stefan Blunier, Vello Pähn, Ingo Metzmacher et Alain Altinoglu. Fin 2019, elle est soliste lors d’une tournée en Israël pour des concerts de musique baroque dirigés par le claveciniste Kenneth Weiss.

Révélation lyrique de l’ADAMI en 2017, elle intègre l'Académie de l'Opéra de Paris en septembre de la même année. En mai 2018, elle est récompensée du 6e prix et du Prix Musiq’3 RTBF au Concours Reine Elisabeth, et en septembre de la même année, elle est élevée au rang d’Officier du Mérite wallon par le Gouvernement wallon.

Sa formation de chambriste la mène vers le répertoire de lieder et de mélodies dans lequel elle s’illustre en récital dans divers festivals ; en France (La Brèche Festival, Festival Pablo Casals, Festival d’Entrecasteaux, Notes musicales), en Belgique (Festival Musiq’3, Juillet musical, Festival été Mosan, Festival d’Aulne, Ars in Cathedrali) ou encore en Uruguay au Festival de musique de chambre de Montevideo. Elle est en duo avec la pianiste Florence Boissolle avec qui elle donne de nombreux récitals.

Après avoir participé à un échange avec le Young Artists Program du Bolshoï, Marianne fait ses débuts à Garnier en interprétant la soprano solo dans Les Noces  de Stravinsky. La même saison elle foule les planches de l’Opéra Bastille comme La Bagnarde dans l’opéra Lady MacBeth de Mzensk de Chostakovitch et collabore avec Krzysztof Warlikowski. Elle est au aussi Micaëla dans la Tragédie de Carmen au Théâtre impérial de Compiègne mis en scène par Florent Siaud.

Sa saison 2019-2020 commence par la prise de rôle de Zerlina  dans Don Giovanni au Teatro dell’Opera di Roma mis en scène par Graham Vick et dirigé par Jémémir Rhorer, en janvier 2020 elle chantera la Princesse dans L’enfant et les sortilèges de Maurice Ravel dans la production de Richard Jones, Clarine dans Platée au Capitole de Toulouse et à l’Opéra de Versailles dirigé par Hervé Niquet.

© Andrey Chuntomov

Biographie mise à jour le 31/03/2020.