PanierMon compte
   
retour >

Valentin Cotton

Piano

« Quelle nature ! Quel tempérament ! »

C’est avec ces mots que Frédéric Lodéon, lors de son émission « Carrefour de Lodéon », décrivit la prestation de Valentin Cotton.

Ce dernier débute très tôt sur le piano de la maison familiale en Dauphiné ; décelant un appétit marqué pour la musique, ses parents l’inscrivent alors au Conservatoire de Bourgoin Jallieu, puis un peu plus tard à celui de Lyon.

Valentin progresse très rapidement, et une première rencontre le marque durablement, celle avec Bruno Rigutto ; il part alors étudier avec lui dans sa classe à l’École Normale de Musique de Paris Alfred Cortot durant quatre années qui lui ont permis d’affirmer sa personnalité musicale.

Ensuite, c’est sa rencontre avec Michel Dalberto qui est décisive ; ayant entendu Valentin, le grand pianiste français décide de l’inviter à partager la scène avec lui lors d’un concert en Suisse. Leur échange fut très constructif et porteur d’une grande évolution pour le jeune pianiste. Conscient de l’apport immense qu’il pourrait avoir sur son développement musical, Valentin décide de venir étudier avec lui.

En 2012, il est admis au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans la classe de Michel Dalberto, où il étudie durant 5 ans, et obtient son Master d’interprétation dans cette prestigieuse institution parisienne.

Parallèlement à ses études, Valentin Cotton est Lauréat de plusieurs concours internationaux. Il obtient un 1er prix au Concours musical de France, au Concours international de Montrond, au Concours international de musique de chambre de Kaunas (Lituanie) ; il est également Lauréat du Concours FLAME à Paris et nommé pour le Prix Raynaud-Zurfluh.

Tous ces prix l’amènent à être invité dans de nombreux festivals en Europe, notamment le Festival Cap à l’Est de Bratislava, Festival de Kaunas (Lituanie), Festival des Pianissimes, Piano à Lyon, Piano en Valois, Piano à St-Ursannes (Suisse), Festival de Rochebonne, ainsi que dans des salles telles que la Salle Cortot à Paris, la Salle Frédéric Chopin de l’Université de Varsovie, la Philharmonie de Paris, le Grand théâtre d’Angoulême, le Palais de l’Athénée à Genève …

Valentin aime aussi partager la scène, et se nourrir de ses rencontres en musique de chambre, répertoire auquel il porte beaucoup d’attention. On a pu l’entendre aux côtés notamment de Michel Dalberto, Henri Dermarquette, Zachary Stains, Bertrand Chamayou, Anastasia Kobekina, le Quatuor Elmire, le Quatuor Debussy, Clara Germont, et Jonas Bouaniche. C’est d’ailleurs avec ce dernier qu’il enregistre en 2012 un disque paru sous le label « Les belles écouteuses ».

2017 est pour Valentin une année charnière. Il est invité par l’Association Jeunes talents à donner un récital autour de l’année 1905 (Debussy, Ravel) au Petit Palais à Paris ; il remporte le Prix Jeune Talent du Festival Musique et vin au Clos de Vougeot, distinction qui l’amène à jouer en soliste le 23e Concerto de Mozart avec l’Orchestre Dijon Bourgogne sous la direction de David Chan (Concertmaster du Metropolitan Opera de New York), et à partager la scène avec Bertrand Chamayou lors d’un événement pour Steinway&Sons. Il réalise en juin 2017, dans la salle Rémy Pflimlin du Conservatoire de Paris, un projet muri depuis longtemps, celui de jouer et diriger le 1er Concerto de Chopin avec orchestre à cordes. Plus tard dans l’année, il est invité pour se produire en récital seul et en musique de chambre à Varsovie.

L’année 2018 commence par ses débuts en concert à Radio France lors de l’émission de Gaëlle Le Gallic « Génération Jeunes Interprètes » (diffusée sur France Musique) ainsi que par des concerts en Suisse, pays où il s’est désormais installé et poursuit ses études auprès de Tomasz Herbut à la Hochschule der Kunst de Bern.

Biographie mise à jour le 25/07/2018.