Biographie

Luc Bertin-Hugault Baryton

Né à Lyon, Luc Bertin-Hugault est clarinettiste jusqu’à l’âge de 18 ans. Titulaire d’une maîtrise et d’un Capes de Lettres Classiques (Sorbonne Paris IV), il enseigne trois ans dans l’Education Nationale. Il commence parallèlement son cursus de chanteur chez Robert Dumé au conservatoire du XIIe arr. de Paris puis au CNR de Paris. Il entre ensuite au CNSM de Paris où il travaille avec Glenn Chambers puis Malcolm Walker. Il y obtient son Master de Chant et son Prix de Musique de chambre. Il se perfectionne actuellement auprès de Susan Mac Culloch. Il a participé à plusieurs master-class (Teresa Berganza, Margreet Hönig, Philippe Huttenlocher, Christopher Underwood, Nathalie Stutzmann, Roger Vignoles, Maarten Koningsberger, Udo Reinemann, Helmut Deutsch).

Passionné par de nombreux répertoires, il chante des œuvres lyriques : il fut l’Ermite dans le Freischütz (dir. Sir J.E Gardiner) à l’Opéra Comique et au Royal Albert Hall (BBC Proms), Sarastro dans Une flûte enchantée (m.s. Peter Brook) aux Bouffes du Nord et en tournée mondiale pendant un an, le Médecin dans Pelléas et Mélisande à l’Opéra Comique (dir. Sir John Eliott Gardiner ; m.s Stephan Brauschweig), Salieri dans Mozart et Salieri de Rimsky Korsakov, le Vieillard dans Caravaggio de Suzanne Giraud à Metz, Bartolo dans Le Nozze di Figaro, Rocco dans Fidelio à Limoges (dir. J-Y Ossonce ; m.s Marion Wassermann), le Commandeur dans Don Giovanni à Besançon et à Limoges (m.s : Emmanuelle Cordoliani ; dir.: Olivier Reboul, Guy Condette), le Curé et le Blaireau dans La Petite renarde rusée de Janacèk à Rouen, Reims et Liège, Sarastro dans La flûte enchantée et Betto dans Gianni Schicchi au Festival Not’en Bulles (m.s : Jean-Michel Fournereau), Don Quichotte dans l’opéra éponyme de Massenet au théâtre de Besançon (dir.mus..: Charlotte Bonneu, Agnès Rouquette ; m.s. : Florence Guignolet), Masetto dans Don Giovanni au Festival Escales lyriques de l’île d’Yeu (m.s Steven Taylor), Collatinus dans The Rape of Lucretia de Britten, Aymar dans Rodolphe d’André David, Don Ruy Gomez dans Tres para una d’Augustin d’Assignies et Louis de Mieulles, l’Ogre dans Le petit poucet d’Isabelle Aboulker avec l’Ensemble Orchestral de Paris dirigé par Toby Purser et un Député Flamand dans Don Carlo de Verdi à l’Opéra Bastille à Paris.

Il a interprété plusieurs symphonies, oratorios ou messes : La 9e symphonie de Beethoven avec l’Ensemble Orchestral de Paris dirigé par Sean Edwards, A Child of our time de Michael Tippett, le Magnificat de Bach (Chorus 14), le Requiem de Mozart (Chœur et orchestre du Hautbergier) ; L’Enfance du Christ de Berlioz (Coge); Le Messie de Haendel (Cantabile) ; Lauda Sion de Mendelssohn ; La Lyre et la Harpe de Saint Saëns ; Le Printemps dans les Saisons de Haydn ; Messe de Mozart (K.49) ; La Passion selon St Jean de Bach (Chœur Charles Munch), le Stabat Mater de Haydn (Chœur Ravennes), la Messe en fa de Bach (Les goûts réunis) et différentes Cantates de Bach.

On a pu également l’entendre dans des récitals de mélodies et lieder (Récital de lieder de Brahms notamment), et il affectionne la musique de chambre (il intervient régulièrement avec l’ensemble Opalescences). Avec le duo piano-chant qu’il forme avec sa sœur Anne, il aime porter au public les merveilles du répertoire mélodique dédié aux voix de basse. Il a été nommé Révélation lyrique de l’Adami en 2010.

Parmi ses rôles à venir en 2012, nous pouvons citer le Mandarin dans Turandot aux Chorégies d’Orange dirigé par Michel Plasson et le Docteur Grenvil dans Traviata à Avignon. En 2013 il sera le Bonze dans Mme Butterfly à Avignon et Ahmad dans Marouf à l’Opéra Comique.

 

Biographie mise à jour le 25/07/2014.