Biographie

Dimitri Bouclier Accordéon

Né en France (74) en 1989, Dimitri Bouclier débute l’accordéon à l’âge de 7 ans, fait ses débuts de soliste en récital et est invité en 1ère partie de grands concertistes dès l’âge de 10 ans.

Le parcours de Dimitri Bouclier est exceptionnel et son palmarès est brillantissime dès son plus jeune âge.

Il étudie l’accordéon auprès de son père, Thierry Bouclier, directeur de l’Ecole d’accordéon d’Annemasse et du Genevois, de Jacques Mornet, au CNIMA à Saint-Sauves d’Auvergne et participe aux master-classes d’A. Skliarov, Y. Shishkin, W. Semionov, F. Lips, E. Moser, J. Crabb ; il est diplômé de la Haute Ecole de Musique de Lausanne dans la classe de S. Chapuis.

Il devient entre 10 et 19 ans un des plus jeunes et plus prestigieux lauréats des grandes compétitions internationales : Klingenthal, Coupe Mondiale, Trophée Mondial.

En 2000, il remporte le Concours international Azzola-Zolotarev d'Aubagne en catégorie concertiste moins de 12 ans.

En 2003, il obtient le 1er prix du grand Concours international de Klingenthal (Allemagne) en catégorie concertiste moins de 15 ans.

En 2004, il remporte le 1er prix au Concours Jeunes Talents de Montrond-les-Bains, le Prix Max Francy et le Prix André Thépaz.

En 2005, il remporte le Prix Alexandre Skliarov au Concours international de la FAIV ainsi que les deux plus grands concours internationaux d’accordéon : le Trophée Mondial à la Bourboule et la Coupe Mondiale au Portugal en catégorie Junior Classique (-18 ans).

En mars 2008, il remporte le Prix international de Montrond les Bains en catégorie concertiste senior.

En octobre 2008, à 19 ans, il est lauréat des plus grandes compétitions internationales d’accordéon de concert dont  Premio di Castelfidardo, la Coupe Mondiale à Glasgow et le 1er prix à l’unanimité au Trophée Mondial de l’accordéon à Sarajevo en catégorie concertiste senior.

Il rejoint ainsi les très rares accordéonistes à avoir remporté le Trophée Mondial en catégorie Junior et Senior Classique (2e français après Richard Galliano).

Si ce dernier a imposé l'accordéon dans les hautes sphères du jazz, c'est sur la scène classique internationale que Dimitri Bouclier veut installer son instrument. Les professionnels ne s'y trompent pas puisqu'il est engagé aux USA par l'ancien agent artistique américain de M. Rostropovitch, Yo-Yo Ma, G. Sokolov et régulièrement invité sur les ondes des grandes radios classiques (France Musique, RSR Espace 2).

Il est nommé lauréat à l’unanimité de la Fondation Georges Cziffra en 2010 et lauréat de la Fondation d’Entreprise Banque Populaire en 2013.

La perfection de son jeu et son charisme hors du commun lui valent de se produire en concert en récital solo, en musique de chambre et en soliste avec orchestre en France, Suisse, Allemagne, Ecosse, Portugal, Italie, Bosnie, Serbie, où il ravit déjà un public exigeant. Il joue également en concert en duo avec son frère Julien, violoniste, avec lequel il est lauréat des concours internationaux de musique de chambre de Castelfidardo, de Roubaix et Glasgow.

Parallèlement à son activité de son concertiste, il enseigne l’accordéon au Conservatoire de Musique de Pully et à l’UAM de Genève.

Biographie mise à jour le 17/02/2017.