PanierMon compte
   
retour >

Raphaël Natorp

Violon

Raphaël Natorp découvre le violon et le langage musical en 1990, à l’âge de deux ans, avec sa tante, alors violoniste à l’Orchestre philharmonique de Radio France. Il recevra des influences très variées durant ses études musicales.Très tôt, la pratique du quatuor à cordes est une affaire de famille, avec son frère Noé Natorp, violoncelle solo de l’Orchestre des Pays de Savoie, et son oncle Christophe Gaugué, alto solo du Philharmonique de Radio France. Raphaël  découvre alors Haydn, Beethoven et Schubert avec une joie profonde. Il s’imprègne aussi de la vitalité musicale de la Corse et de ses chants polyphoniques poignants, en participant aux premiers stages-festivals organisés en 2003 et en 2004 par son professeur Bertrand Cervera, violoniste de l’Orchestre national de France. Plus tard, il bénéficiera de l’enseignement méticuleux et raffiné de Christophe Poiget, porté sur une vue globale du corps et de l’esprit du musicien. Raphaël renoue ensuite avec ses origines familiales (son grand-père allemand était violoncelle solo de la Tonhalle de Zurich) en partant étudier en Allemagne à la Hochschule de Cologne réputée pour son département de cordes. Il sera reçu premier ex-aequo en 2007. Sa rencontre avec son professeur hongrois Geza Kapas, violoniste à l’imagination musicale remarquable, sera déterminante et lui ouvrira les horizons de l’Europe centrale et de sa prestigieuse école de violon. Enfin, Miroslav Russin, un des derniers élèves de David Oistrack, sera aussi un professeur très précieux, notamment pour sa rigueur et son intransigeance stylistique, ainsi qu’Alexis Galpérine, dont la magnifique sensibilité artistique et la bienveillance seront très bénéfiques. Raphaël obtient son diplôme d’équivalence Master à Cologne en 2013.

Raphaël a participé entre 2009 et 2011 à de nombreux concerts de l’Académie d’orchestre d’Ossiach en Autriche, encadré par les solistes et membres des orchestres philharmoniques de Vienne et de Berlin. La musique de chambre a toujours été au premier plan. Parmi ses partenaires de concert, il faut compter Federico Bresciani, alto solo de l’Orchestre de la WDR de Cologne, David Abramovitz, Michalis Boliakis, pianistes concertistes, Quentin Jaussaud, violoniste de l’Orchestre du Luxembourg, ainsi que son frère Noé Natorp. En 2011, Raphaël doit surmonter l’épreuve d’une dystonie à la main gauche, cause de l’arrêt de ses concerts. Aujourd’hui guéri, il reprend son activité violonistique avec une énergie puissante.

Passionné de pédagogie, titulaire du Certificat d’Aptitude obtenu au Conservatoire Nationale Supérieur de Musique et de Danse de Paris en 2016, Raphaël enseigne le violon avec un grand désir de transmission à ses élèves en privé, ainsi qu’à de jeunes enfants issus de l’immigration dans le cadre de l’Asti, association bénévole.

Biographie mise à jour le 19/07/2017.