PanierMon compte
   
retour >

Virgil Boutellis

Violon

Virgil Boutellis-Taft commence l’étude du violon et du piano à l’âge de 7 ans. 1er prix de violon du Conservatoire Supérieur de Paris (CNR-SP), il concourt avec succès pour son Département Soliste. Lauréat 2004 de la Fondation Bleustein-Blanchet, il poursuit ses études musicales à l’Académie Franz Liszt de Budapest, puis au Royal College of Music de Londres où il obtient avec la mention « outstanding » son Master (2006) et son Artist Diploma (2007). Il part ensuite deux ans en Israël, invité par l’Université de Tel Aviv, dans le cadre de son Programme Musical International.

Il a participé à de nombreuses master-classes avec Zakhar Bron, Ivry Gitlis, Ida Haendel, Schlomo Mintz, Igor Oistrakh, Haim Taub, Almita Vamos.

Il a travaillé avec les solistes Olivier Charlier, Laurent Korcia, Hagai Shaham et actuellement avec Régis Pasquier.

Depuis juin 2012, Il est Lauréat de la Fondation Banque Populaire Natixis (Jeunes interprètes).

Virgil donne régulièrement des concerts en soliste et chambriste en Europe et aux Etats-Unis. Il a joué notamment avec le Dayton Philharmonic Orchestra, le Springfield Symphony Orchestra, l’Emeritus Chamber Orchestra d’Israël … En 2010, il s’est vu décerner le Prix Solistische StreicherInnen du Concours International d’ISA et a été invité à jouer à la Radio Culturelle (ORF) de Vienne.

Il a également été invité à se produire dans divers grands Festivals Internationaux comme le Bowdoin Music Festival 2006 et 2007 aux USA, le Festival de Valdres 2008 et 2009 en Norvège, le Red Sea Festival (Valery Gergiev) 2009 en Israël, Prussia Cove 2011 en Angleterre, Les Musicales de Bagatelles à Paris et à l’Arsenal de Metz, Musique en Brionnais, Festival d’Uzerche, Les Violons de Légende de Beaulieu sur Mer, Ombres et Lumières de Clairvaux.

Au Festival d’Avignon 2011, sa prestation dans la pièce de Jean-Claude Grumberg Maman revient pauvre orphelin, mise en scène par Stéphane Valensi, a été unanimement saluée par la critique.
Virgil joue sur le Domenico Montagnana « ex Régis Pasquier » Venise 1742, grâce à la générosité d’un mécène privé.

Biographie mise à jour le 04/09/2014.