Biographie

Fanny Vicens Accordéon

Lauréate des Fondations Banque Populaire (Paris) et Yehudi Menuhin (Stuttgart), Fanny Vicens a une double formation de pianiste et accordéoniste. C'est dans les Musikhochschulen de Trossingen (Allemagne), de Lucerne (Suisse), à l'Université de la Sorbonne et au CNSMDP qu'elle suit entre 2003 et 2014 des études supérieures artistiques, pédagogiques et musicologiques.

Fanny Vicens se produit comme soliste et chambriste sur de grandes scènes dans une dizaine de pays (Arsenal de Metz, Cité de la Musique, Philharmonie de Odessa, Konzerthaus de Vienne, Haus der Berliner Festspiele, KKL Lucerne, Philharmonie de Cologne, Auditorium Pollini de Padova, etc.) et entretient aussi une intense activité de musicienne d'ensemble : elle a été l'invitée d'une vingtaine d'ensembles à travers l'Europe parmi lesquels on peut citer l'Ensemble Intercontemporain, Ensemble Modern, Ensemble 2e2m, Ensemble l'Itinéraire, Ensemble Cairn, l'ensemble Soyuz, le Philharmonisches Orchester Augsburg, entre autres.  En tant que soliste, on a pu l'entendre dans plusieurs concertos : à l'accordéon, elle s'est produite avec l'Orchestre national de Lorraine, l'Orchestre de Bretagne, l'Orchestre Perpignan Méditerranée, l'Orchestre des gardiens de la Paix, l'OLC et le Nouvel Ensemble Contemporain. Comme pianiste, elle a joué des concertos de Mozart et Chostakovitch avec le Kammerorchester Pforzheim, l'Orchestre Perpignan Méditerranée et s'est également produite avec l'Orchestre Philharmonique du Luxembourg.

Les programmes qu'elle défend en concert reflètent son engagement pour le répertoire contemporain de l'accordéon et la création, ainsi qu'un intérêt nourri pour l'interprétation historiquement documentée des répertoires baroque et classique. Elle crée des pièces de Johannes Kalitzke, Stefano Gervasoni, Olga Neuwirth, Juan Pablo Carreno, Marco Suarez, Jérôme Combier, entres autres, et celles de nombreux compositeurs de sa génération (Sua Seo, Carlos de Castellarnau, Florent Caron-Darras, Juan Arroyo, Guillaume Hermen, Benjamin Attahir…) avec lesquels elle entretient une réflexion sur « l'identité sonore de l'accordéon ». A cela s'ajoutent une collaboration avec les compositeurs du Cursus 1 de l'Ircam et l'interprétation de nombreuses œuvres avec électronique. Fanny Vicens consacre également une partie de ses activités à la recherche et réalise avec Vincent Lhermet une base de données du répertoire original de l'accordéon intitulée Ricordo al Futuro référençant plus de 9000 pièces.

Lauréate des concours de piano Bechstein et du Deutscher Hochschulwettbewerb, son travail artistique a été récompensé par le DAAD, la Kunststiftung Baden-Württemberg, le Mécénat Musical Société Générale, le Royaume de la musique, la Fondation Iris Marquardt et la Fondation Meyer.

Titulaire du Diplôme d’État et du Diplom Musiklehrer (assimilé au Certificat d'Aptitude), elle enseigne lors d'académies d'été et intervient au sein du PESM-Bourgogne dans les cours de spécialité instrumentale.

Biographie mise à jour le 07/01/2015.