Biographie

Vianney Desplantes Saxhorn

Musicien protéiforme aux influences bigarrées, Vianney Desplantes aime à varier les modes d’expression et à mêler les univers musicaux.

Né à Bayonne au Pays Basque, il découvre la musique dans la rue et décide tout jeune de jouer du tuba, parce que c’est grave et parce que ça brille (à 7 ans c’est un argument qui compte). C’est ainsi qu’il débute l’apprentissage du saxhorn (« petit » tuba) avec André Lassus qui lui transmettra sa véritable passion musicale. Il devient ensuite élève de Gérard Portellano au Conservatoire de Bayonne. Finalement séduit par la version réduite du tuba (qui est moins grave mais qui brille autant !), il se consacre à l’étude de l’euphonium. Décidé à faire de sa passion son métier, Vianney est reçu en 2007 dans la classe de Philippe Fritsch au CNSMDP (Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris). Il y étudiera notamment l’harmonie, l’ethnomusicologie, l’improvisation, le théâtre etc…

A la fin de son cursus, il est brillamment récompensé par un Master de saxhorn et d’euphonium mention très bien, un prix d’improvisation générative mention très bien à l’unanimité avec félicitations du jury (classe d’Alexandros Markeas et Vincent Le Quang), ainsi que par un Master de musique de chambre avec le quatuor Opus 333 mention très bien à l’unanimité avec félicitations (classe de Claire Désert).

Avec le quatuor Opus 333, Vianney profite d’une amitié humaine et musicale profonde pour explorer toutes les potentialités du saxhorn et goûter aux joies infinies de la musique de chambre. Improvisateur passionné par la création contemporaine et l’expérimentation sonore, il est membre du Collectif Warning, de l’ONCEIM (orchestre d’expérimentation musicale), et multiplie les collaborations avec des compositeurs, comédiens et danseurs.

Fidèle à ses racines basques, Vianney est également joueur d’alboka et joue dans les groupes Sasi Ardiak et Trikili-Trakala.

Vianney Desplantes s’est notamment distingué aux concours de l’UFAM (1er prix en 2005), ainsi qu’au Concours international de Tours (premiers prix en 2007 et 2009, Prix Fernand Lelong en 2009). En 2008, il intègre le pupitre de saxhorns et euphonium de la Musique de l’Air de Paris.

Photo © Mathieu Haage

Biographie mise à jour le 07/01/2015.