Biographie

Pierre H. Joud

Pianiste, violoncelliste et chercheur, Pierre H. Joud évolue depuis les répertoires du XVIe siècle, qu’il aborde au Centre de musique baroque de Versailles dès 2001, à la musique contemporaine qu’il étudie au CNSMDP avec J. M. Concquer en 2010 et qui lui permet de travailler avec des compositeurs tels que D. Lampel en 2010, P. Hersant en 2013, J.R. Combes-Damien en 2015.

Sa formation l’amène à un diplôme d’excellence au Concours Vatelot-Rampal en 2012, un DEM de piano au CRR Versailles la même année, un DEM de violoncelle au CRR Paris en 2011, une Licence d’interprète musique interprétation patrimoine au CRR Versailles en 2015, et un Master de direction d’ensemble à Paris-Saclay en 2018.

À l’issue de ces études éclectiques avec des maîtres tels que O. Schnebelli, E. Jacques, O. Gaillard, les productions qui l’engagent l’amèneront à parcourir le monde (Zhejiang-2010, Costa Rica-2015, Roumanie-2015) ; il se produira en orchestre avec J. C. Malgloire, P. Herreweghe,  ou plus petits ensembles tels Le Baroque Nomade, Faenza, La Tempesta, mais aussi comme soliste d’un premier concert en 2008 en interprétant le 1er concerto pour violoncelle de C. Saint-Saëns, dir. J. P. Lagard, jusqu’à plus récemment dans le Concerto pour piano de R. Schumann, dir. E. Sprogis, 2015.

Il s’engage dans des travaux de recherches sur Le Quatuor en sol de Debussy comme œuvre d’exception en 2010, salué en soutenance par R. Teissier, et sur La genèse des instruments de basses de violon et leur diffusion dans l’Europe occidentale à l’aube du Baroque (1511-1618) en 2018.

C’est en s’appuyant sur ce parcours qu’aujourd’hui Pierre H. Joud se spécialise dans l’interprétation historiquement informée des répertoires et, à l’aide de ses pratiques instrumentales et vocales (violoncelle, basse et ténor de violon à 4 ou 5 cordes – piano, pianoforte – chant), il se penche sur la direction artistique au sein de l’ensemble qu’il fonde, Les Temps Retrouvés.

 

Biographie mise à jour le 16 septembre 2020.