Biographie

Aline Quentin

Ayant débuté la musique par la flûte traversière et la danse classique, Aline Quentin obtient son premier prix de chant à Châteauroux en 2009 puis, en 2014, celui du CRR de Paris dans la classe de Didier Henry et ce, en parallèle d’un diplôme d’ingénieur d’une grande école parisienne. Elle se perfectionne actuellement auprès de Marc Mauillon au sein du Pôle Supérieur d’Aubervilliers.

Aline s’est aussi formée en interprétation et musique de chambre auprès d’Ulrike Sonntag, Christian Rivet, Anne Le Bozec, Regina Werner. Elle a suivi la classe de mélodies et lieder de Françoise Tillard et travaille également l’esthétique baroque auprès de Julie Hassler.

En tant que soliste, Aline fait partie de la compagnie l’Envolée Lyrique. Elle est Dorabella dans une adaptation de l’opéra Cosi Fan Tutte de Mozart et la muse, Nicklaus et la mère dans une adaptation des Contes d’Hoffmann d’Offenbach. Ces rôles sont à la fois parlés, chantés et dansés. Ces deux spectacles, mis en scène par Henri de Vasselot, ont remporté successivement le Prix du public au Festival OFF d’Avignon en 2013 et en 2014. Cette année, Aline a également chanté et joué le rôle de Laurette dans Le Farfadet d’Adam avec les Frivolités Parisiennes, celui d’Anna dans les Sept péchés capitaux de Weill au Studio-théâtre d’Asnières. Elle a aussi donné les Folksongs de Berio en formation de musique de chambre. Auparavant, Aline aura tenu les rôles de l’enfant dans L’enfant et les sortilèges de Ravel, la sorcière dans Hansel et Gretel de Humperdinck, Mère Marie dans Les dialogues des Carmélites de Poulenc. Elle donne des concerts avec piano, notamment pour l’association Jeunes Talents.

Elle fait partie des ensembles vocaux professionnels La Tempête, dirigé par Simon-Pierre Bestion, et les Métaboles, dirigé par Léo Warynski.

Biographie mise à jour le 25 janvier 2017.