Biographie

Léo Vermot Desroches

Originaire de Franche-Comté, le ténor Léo Vermot Desroches étudie le violon ainsi que le piano, l’écriture musicale et l’improvisation classique au Conservatoire de Besançon, ville dans laquelle il obtient aussi une Licence de musicologie. En 2017 il intègre le CNSMD de Paris dans la classe de Valérie Guillorit. Par ailleurs, en 2019, Léo est lauréat de la promotion Ravel de l’Académie Jaroussky.

Dernièrement Lauréat du Concours international de chant lyrique de Marmande, il reçoit le premier prix opéra et le premier prix mélodie ; il est également Lauréat du Concours de musique baroque de Froville où il reçoit le troisième prix et le Prix du public.

Jouant sur des vocalités contrastées, Léo Vermot Desroches aborde sur scène des rôles tels que le Sommeil dans Atys de Lully, Tamino dans La flûte enchantée de Mozart, Florestan dans Un Mari à la porte d’Offenbach, Énée dans Didon et Enée de Purcell, le Chevalier de la Force des Dialogues des Carmélites de Poulenc, ou encore le Prince dans Cendrillon de Massenet.

On a pu l’entendre dernièrement dans l’opéra de Haydn l’Infedeltà delusa (Nencio), dirigé par Sigiswald Kuijken, dans Bastien et Bastienne de Mozart avec l’Opéra d’Avignon ainsi que dans Giove in Argo (Licaone) de Lotti, dirigé par Leonardo Garcia Alarcón, ou encore à la Philharmonie de Paris dans des extraits de la Flûte Enchantée de Mozart avec le Paris Mozart Orchestra dans le cadre du Concours international de cheffes d’orchestre « La Maestra ».

Son amour pour le répertoire de la musique de chambre l’amène à se produire régulièrement en récital, notamment dans Les Nuits d’été de Berlioz, La Bonne Chanson de Fauré, l’opus 90 de Schumann, et dans le répertoire contemporain, avec In Damascus de Jonathan Dove. Cette recherche a donné naissance au Duo Calligramme, en collaboration avec Victor Métral, membre du Trio Métral.

 

Biographie mise à jour le 16 février 2022.