PanierMon compte
   
Jeudi
27
SEPTEMBRE
2018
12:30
Réserver

Adresse

Petit Palais
Auditorium
Avenue Winston Churchill
75008 Paris

Pour que la nuit soit propice

Duo Dimensions

Présentation

“Au cours de ma vie, j'ai fait des rêves qui me restèrent longtemps,
et changèrent mes idées. Ils me traversèrent de part en part,
comme le vin versé dans l'eau, et altérèrent la couleur de mon esprit.”

Emily Brontë

 

La nuit est ponctuelle et inévitable. Parfois nous la pensons sereine, solitaire et mélancolique ; d’autres fois elle est plutôt surprenante, mystérieuse et pleine d’aventures inattendues. Quelquefois, elle nous rapproche de la mort avec le sommeil. Elle peut également être tout simplement le prélude d’un soleil qui se lève. N’oublions pas que la nuit est aussi une femme qui chante au berceau de son enfant et qui essuie les larmes d’une vie à deux qui est cassée. La nuit est aussi menteuse. La nuit rayonne sur le ciel après le crépuscule et le bonheur arrive comme un mirage.

(Concert en partenariat avec le CNSMD de Lyon)

Programme

  • Franck Krawczyk (né en 1969)
    Ninna Nanna (d’après M. P. Moussorgski) pour doudouk et dam (arrangement par le Duo Dimensions) | 2007
  • Claude Debussy (1862 – 1918)
    Trois chansons de France (extrait) | 1904
    III. Rondel : Pour ce que Plaisance est morte
  • Alex Nante (né en 1992)
    Trois nocturnes, hommage à Claude Debussy pour saxophone soprano et piano | 2017
  • Nadia Boulanger (1887 – 1979)
    Soir d’hiver | 1914 – 1915
  • Claude Debussy (1862 – 1918)
    Bilitis pour flûte et piano (transcription de Karl Lenski d’après Six Epigraphes Antiques) | 1983
    I. Pour invoquer Pan, dieu du vent d’été
    II. Pour un tombeau sans nom
    III. Pour que la nuit soit propice
    IV. Pour la danseuse aux crotales
    V. Pour l’Egyptienne
    VI. Pour remercier la pluie au matin
  • Claude Debussy (1862 – 1918)
    Préludes, Livre I (extrait) | 1909 – 1913
    Voiles
  • Gabriel Fauré (1845 – 1924)
    Après un rêve, op. 7 n°1 | 1977