PanierMon compte
   
Mercredi
21
NOVEMBRE
2018
12:30
Entrée libre

Adresse

Crédit Municipal
Galerie
55 rue des Francs-Bourgeois
75004 Paris

Génération 1685, Bach et Haendel

Marie Perbost | Soprano
Gabrielle Rubio | Traverso
Raphaël Unger | Violoncelle
Emmanuel Arakélian | Clavecin

Présentation

En cette fin du XVIIe siècle, l’année 1685 voit la naissance de deux immenses figures du XVIIIe siècle que sont Georg Friedrich Haendel et Johann Sebastian Bach. Destins intimement liés mais parcours radicalement différents, tous deux virtuoses du clavier, à l’orgue et au clavecin. Haendel après un séjour en Italie finira par s’installer à Londres et mènera une grande carrière à l’opéra. Bach quant à lui poursuivra une carrière de musicien d’église et terminera sa vie comme cantor à Leipzig.

Les chemins de ces deux hommes se sont souvent croisés lors des nombreux voyages de Haendel en Allemagne, mais aucune rencontre n’a pu avoir lieu, selon toute vraisemblance. Avec ces deux grands auteurs, l’aspect de la vocalité et le dialogue avec le traverso sont mis à l’honneur dans ce programme.

Programme

  • Georg Friedrich Haendel (1685 – 1759)
    Sonate en ré majeur pour flûte et basse continue, HWV 378 | ca 1707
    Adagio
    Allegro
    Adagio
    Allegro
  • Georg Friedrich Haendel (1685 – 1759)
    Neun deutsche Arien (Neuf airs allemands) sur des textes de B. H. Brockes, HWV 202-210 (extraits) | 1724 – 1726
    Das zitternde Glänzen der spielenden Wellen, HWV 203
    Flammende Rose, Zierde der Erden, HWV 210
    Süsse Stille, sanfter Quelle, HWV 205
    Meine Seele hört im Sehen, HWV 207
  • Jean-Sébastien Bach (1685 – 1750)
    Adagio pour clavecin seul en sol majeur, BWV 968 | ca 1720
  • Jean-Sébastien Bach (1685 – 1750)
    Sonate pour viole de gambe et clavecin en sol majeur (arrangement pour flûte, violoncelle et clavecin par le Trio Artis), BWV 1027 | 1730 - 1740
    Adagio
    Allegro ma non tanto
    Andante
    Allegro moderato
  • Jean-Sébastien Bach (1685 – 1750)
    Sechs Chorale von verschiedener Art (extrait) | 1748 – 1749
    Ach bleib bei uns, Herr Jesu Christ, BWV 649 (Ah! Reste parmi nous, Seigneur Jésus-Christ)
  • Jean-Sébastien Bach (1685 – 1750)
    Ich bin in mir vergnügt (Je me contente de mon sort), BWV 204 (extraits) | 1726 – 1727
    Récitatif : Schwer ist es zwar, viel Eitles zu besitzen
    Aria : Meine Seele sei vergnügt