PanierMon compte
   
Mercredi
14
NOVEMBRE
2018
20:00

Adresse

Hôtel de Soubise
Archives nationales
60 rue des Francs Bourgeois
75003 Paris

Le piano en trois dimensions

Guilhem Fabre | Piano

Présentation

Le piano est l’instrument de l’évocation, sombre et brillant à la fois, aux marteaux feutrés, d’aspect imposant mais à la mécanique tellement précise et fine, noir et blanc, et or...

Ce programme présente trois dimensions fondatrices du répertoire pour piano. La musique de Bach tout entière s’adresse au divin ou fait parler le divin. Peu importe l’instrument finalement, il s’agit ici de musique pure, d’un langage immensément codifié au service de l’universel. Le piano n’est qu’un vecteur de ce message plus grand.

Chez Liszt, l’homme fait corps avec son instrument. Ce qui prévaut ici, c’est l’histoire, la narration musicale si typiquement romantique, l’Homme face aux éléments, aux sentiments qui le traversent. Liszt a inventé le récital de piano tel qu’on le connaît aujourd’hui, le concert d’un homme seul face au public, le début de la figure du soliste et le triomphe de la virtuosité. Il a aussi inventé une technique pianistique révolutionnaire et démultiplié les possibilités instrumentales.

Debussy détestait l’idée que le piano avait des marteaux. L’instrument revêt ses habits de sorcier métamorphe, maniant les symboles, la mystique, passant de l’état liquide à l’état solide ou gazeux, créant des espaces sonores nouveaux, largement inspirés par la nature (cloches à travers les feuilles, poissons d’or). L’originalité de sa musique est due à l’habile dosage de sensualité, de pudeur et de symbolisme.

Programme

  • Jean Sébastien Bach (1685 – 1750)
    Partita n°6 en mi mineur, BWV 830 | 1731
    Toccata
    Allemande
    Corrente
    Air
    Sarabande
    Tempo di Gavotta
    Gigue
  • Franz Liszt (1811 – 1886)
    Sonate en si mineur | 1852 – 1853
    Lento assai - Allegro energico
    Grandioso - Recitativo
    Andante sostenuto - Quasi adagio
    Allegro energico
  • Claude Debussy (1862 – 1918)
    Images (Livre II) | 1907
    Cloches à travers les feuilles
    Et la lune descend sur le temple qui fut
    Poissons d'or