PanierMon compte
   
Samedi
26
JANVIER
2019
19:00
Réserver

Adresse

Lycée Louis-le-Grand
Amphithéâtre Patrice Chéreau
123 rue Saint-Jacques
75005 Paris

Un quatuor à Paris

Libera me

Présentation

Paris, 1737. Arrivant de Hambourg, Georg Philipp Telemann dépose ses bagages chargés de notes chez l’un de ses compatriotes, et suscite au sein de la sphère parisienne un engouement remarquable. La même année, toujours dans la capitale, paraît de manière posthume le Miserere de Joseph Michel, compositeur aujourd’hui absent de la mémoire collective, et pourtant l’un des plus loués de son temps. Originaire de Dijon, il fit ses classes en même temps que Jean-Philippe Rameau, étudiant la musique auprès du père de ce dernier. Sous le règne de Louis XV, enfin, la musique instrumentale connaît un essor incessant. Joseph Bodin de Boismortier, l’un de ses plus illustres représentants, n’a rien à envier à Telemann. Tous deux firent montre d’une prolixité et d’une inventivité intarissables.
L’Ensemble Libera me se plaît à imaginer une rencontre de ces quatre compositeurs, acteurs d’une même époque musicale… Ils ont sans doute eu vent des compositions des uns et des autres… Peut-être même se sont-ils croisés…

 

En partenariat avec le CNSMD de Lyon

Programme

  • Georg Philipp Telemann (1681 – 1767)
    Harmonischer Gottes-Dienst (Cantates d’église, extraits), TW 1:123 | 1725 -1726
    Cantate « Deine Toten werden leben »
    Air - Deine Toten werden leben (Allegro)
    Récitatif - So schuet das Sterben weiter nicht
    Air - Ihr Sterblichen! (Andante)
  • Joseph Bodin de Boismortier (1689 – 1755)
    Sonate pour violon, violoncelle et basse continue en ré majeur n°6, op. 50 | 1734
    Largo
    Allegro
    Larghetto
    Allegro
  • Joseph Michel (ca1688 – 1736)
    Miserere | 1735
  • Georg Philipp Telemann (1681 – 1767)
    Sonate en trio pour flûte à bec, clavecin obligé et basse continue en si bémol majeur TWV 42:B4 | 1739 -1740
    Dolce
    Vivace
    Siciliana
    Vivace
  • Jean-Philippe Rameau (1683 -1764)
    Cantate « Pour le jour de la Saint-Louis » RCT 25 | ca 1740
    Prélude
    Récitatif - En pareils jours
    Air - Qu’ici tout s’unisse à l’hommage
    Récitatif - A lui plaire
    Air gracieux et vif - Que sur ces rivages aimés
    Récitatif - Mais ! Quelles déités
    Air vif - Volez amours !