Concert

Scènes de la vie inventée

Jean-Baptiste Doulcet | Piano

Présentation

Dans tout programme, le texte de présentation ouvre des grilles de lecture et propose des liens thématiques. Néanmoins, l’artiste découvre parfois après le concert, des corrélations auxquelles il n’avait pas pensé. Ici, deux thématiques pourraient prendre le dessus : l'ailleurs, et le scénique.

L'ailleurs car Debussy fantasme l'Asie (Pagodes) ou l'Andalousie (La soirée dans Grenade), alors qu'il ne s'y rendra jamais. Bartók, quant à lui, puise indéfiniment son inspiration dans les thèmes populaires hongrois, lui qui vivra si loin de sa patrie. Bach, la grande figure tutélaire, crée avec son Capriccio un étonnant mélodrame fictif sur l'idée du départ, et Brahms a voyagé et s'installe à Vienne au crépuscule de sa vie lorsqu'il écrit les 7 Fantasien, op. 116.

L'idée d'un programme « scénique » en revanche, pourrait s'exprimer comme suit. Bach construit une véritable narration en petites saynètes (on trouve sur la partition du Capriccio un descriptif avant chacun des petits tableaux, qui mélangent d'ailleurs le style musical allemand, français et italien). Debussy ébauche (D'un cahier d'esquisses, chef-d'œuvre oublié) puis peint les trois tableaux oniriques des Estampes qui forment une véritable scène picturale. Bartók est, avec ses Trois burlesques, dans une geste traditionnelle populaire et dansante, avec toujours cet aspect quasi-anthropologique des mélodies locales récoltées lors de ses voyages. Il y a toujours l'idée essentielle de représenter les choses. Tout cela entre en écho, comme des scènes de vie puisées dans l'expérience, l'affect, mais aussi dans l'imaginaire, la projection, l'invention.

Et comme tout concert se doit de soulever des interrogations, et que les programmes de salle devraient plus souvent permettre au public de réfléchir aux liens qui constituent le programme (et ainsi le comprendre et le ressentir comme ils le souhaitent), je laisse volontairement à l'imagination collective la place pour réfléchir au seul compositeur du programme que je n'ai ni présenté, ni justifié, Joseph Haydn, avec ses exceptionnelles Variations en fa mineur. Et... qui sait quels liens magiques découvrirons-nous une fois ce concert achevé ?

 

Jean-Baptiste Doulcet

Programme

  • Joseph Haydn (1732 – 1809)
    Variations en fa mineur, Hob. XVII-6 | 1793
  • Béla Bartók (1881 – 1945)
    Trois burlesques, op.8 | 1908-1910
    Querelle
    Un peu gris
    Burlesque
  • Claude Debussy (1862 – 1918)
    D'un cahier d'esquisses | 1904
  • Claude Debussy (1862 – 1918)
    Estampes | 1903
    Pagodes
    La soirée dans Grenade
    Jardins sous la pluie
  • Jean-Sébastien Bach (1685 – 1750)
    Capriccio sopra la lontananza del suo fratello dilettissimo (Caprice sur le départ de son frère bien-aimé), BWV 992 | 1706
  • Johannes Brahms (1833 – 1897)
    7 Fantaisies, op. 116 | 1892
    Caprice en ré mineur
    Intermezzo en la mineur
    Caprice en sol mineur
    Intermezzo en mi majeur
    Intermezzo en mi mineur
    Intermezzo en mi majeur
    Caprice en ré mineur

Scènes de la vie inventée

Mardi
19
NOVEMBRE
2019
20:00Réserver

Adresse

Cercle Suédois
Grand Salon
242 rue de Rivoli
75001 Paris