Concert

Le piano épanoui

Ensemble Glycine

Présentation

Laissez-vous emporter par une interprétation à quatre mains de deux grandes œuvres de la musique slave et américaine !

Après un succès retentissant de sa première série de Danses slaves (op.46), Antonín Dvořák réitère l’expérience en 1878, avec un deuxième recueil (Danses slaves, op.72). Dvořák s'est d’ailleurs inspiré d’autres danses à succès pour composer les siennes, les Danses hongroises de Johannes Brahms et il en a même orchestrées certaines ! Néanmoins, à la différence des Danses hongroises de Brahms - qui sont dans leur majorité des transcriptions de thèmes folkloriques existants -, celles de Dvořák sont originales et il les a toutes intégralement orchestrées lui-même après les avoir composées pour piano à quatre mains. L’opus 72 se différencie de l’opus 46 par un style plus mature et plus réfléchi. Il y mêle des danses inspirées de plusieurs pays d’Europe de l’Est : deux dumka, une odzemek slovaque, un kolo serbe…

Vous plongerez ensuite dans l'univers américain des années 1920, avec l’œuvre qui a permis à George Gershwin d’établir sa réputation, Rhapsody in Blue. Il s’agit d’une composition combinant son goût pour la musique classique à celui du jazz. George Gershwin a « essayé d’exprimer notre mode de vie, le tempo de notre quotidien, avec sa vitesse, son chaos, sa vitalité. La vie ressemble beaucoup au jazz… c’est mieux d’improviser. »

 

L'Ensemble Glycine

Programme

  • Antonín Dvořák (1841 – 1904)
    Danses slaves, op.72 | 1886
    n° 1 - Molto vivace
    n° 2 - Allegretto grazioso
    n° 3 - Allegro
    n° 4 - Allegretto grazioso
    n° 5 - Poco adagio
    n° 6 - Moderato, quasi minuetto
    n° 7 - Allegro vivace
    n° 8 - Grazioso e lento, ma non troppo, quasi tempo di valse
  • George Gershwin (1898 – 1937)
    Rhapsody in Blue (arr. pour piano à quatre mains de H. Levine) | 1924

Le piano épanoui

Jeudi
09
JANVIER
2020
12:30

Adresse

Petit Palais
Auditorium
Avenue Winston Churchill
75008 Paris