Concert

Autour de Heine

Tomasz Kumiega | Baryton
Florian Caroubi | Piano

Présentation

Rares sont les poètes, à l'instar de Heine, qui ont tant fasciné les compositeurs : des allemands Robert et Clara Schumann, Schubert, Brahms, Mendelssohn, Wagner, aux russes Tchaïkovski et Borodine, au norvégien Grieg ou encore à l'américain Ives. Ainsi, le présent concert se propose d'être un échantillon de cette immense production musicale servant les textes de Heine, mêlant les cycles les plus célèbres de Schumann aux œuvres peu jouées de Franz.

Ces poèmes, éminemment romantiques, voient l’existence à travers le prisme du thème immortel de l’amour. Un amour souvent rejeté, incompris, malheureux ou parfois lumineux et empli d’espérance, qui a permis aux grands compositeurs du XIXe siècle de s’exprimer, ou même de s’identifier au travers de leurs propres expériences, aux aventures du poète.


Florian Caroubi

Programme

  • Robert Schumann (1810 – 1856)
    Dichterliebe (Les Amours du poète), extraits | 1840
    Im wunderschönen Monat Mai (Au magnifique mois de mai)
    Aus meinen Tränen sprießen (De mes larmes jallissent)
    Die Rose, die Lilie, die Taube, die Sonne (La rose, le lys, la colombe, le soleil)
    Wenn ich in deine Augen seh’ (Quand je regarde dans tes yeux)
    Hör' ich das Liedchen klingen (Quand j’entends ce petit chant sonner)
  • Robert Franz (1815 – 1892)
    Sechs Gesänge, op. 18 (extraits) | 1853
    Im Rhein, im heiligen Strome (Dans le Rhin, dans ce courant sacré)
    Meerfahrt (Voyage en mer)
    Mit schwarzen Segeln (Avec des voiles noires)
  • Johannes Brahms (1833 – 1897)
    Vier Lieder, op. 96 (extraits) | 1884
    Meerfahrt (Voyage en mer)
    Es schauen die Blumen (Toutes les fleurs regardent)
    Der Tod und das Mädchen (La jeune fille et la mort)
  • Robert Schumann (1810 – 1856)
    Vier Gesänge, op. 142 (extraits) | 1852
    Lehn deine Wang' an meine Wang' (Pose ta joue contre ma joue)
    Mein Wagen rollet langsam (Mon véhicule roule lentement)
  • Edvard Grieg (1843 – 1907)
    Seks Digte (Six Lieder), op. 4 (extrait) | 1863 – 1864
    Abschied (Adieu)
  • Robert Schumann (1810 – 1856)
    Liederkreis, op. 24 | 1840
    Morgens steh’ ich auf und frage (Le matin je me lève et demande…)
    Es treibt mich hin (Je déambule)
    Ich wandelte unter den Bäumen (Je déambulais sous les arbres)
    Lieb’ Liebchen leg’s Händchen (Chère bien-aimée, pose tes petites mains)
    Schöne Wiege meiner Leiden (Beau berceau de mes souffrances)
    Warte warte wilder Schiffmann (Attends, attends, marin sauvage)
    Berg’ und Burgen schau’n herunter (Les montagnes et les châteaux se reflètent en bas)
    Anfangs wollt’ ich fast verzagen (Au début, j’étais presque découragé)
    Mit Myrten und Rosen (Avec des roses et du myrte)
  • Sur des textes de Heinrich Heine

Autour de Heine

Jeudi
23
JANVIER
2020
12:30

Adresse

Petit Palais
Auditorium
Avenue Winston Churchill
75008 Paris