Concert

Give me a few words for a woman

Marine Madelin | Soprano
Daniel Gerzenberg | Piano

Présentation

Ce programme met en scène l’essai d’émancipation de différentes femmes à travers le chant. La voix est souvent définie comme le miroir de l’âme. Elle peut enchanter les êtres, mais n’est-elle pas capable de plus ?
Les femmes représentées au long du programme se libèrent à travers le chant ou la composition. La compositrice Lili Boulanger est la première femme à remporter le premier Grand prix de Rome et son succès a permis à d’autres compositrices de suivre son chemin. Le caractère d’Ophelia en revanche souffre d’un manque d’éducation, ce qui la rend dépendante de son environnement. Thérèse, dans Les Mamelles de Tirésias sur un texte d’Apollinaire, perd sa féminité comme seul moyen de se libérer de l’emprise de son mari.
Enfin, à la fin de sa vie, l’artiste Cathy Berberian pour qui Luciano Berio compose sa Sequenza III, déclare : « La musique me donna une identité, une profession. Elle m’apporta un grand amour, et lorsque cet amour se termina, elle remplit le vide d’une motivation de vivre plus pleinement, comme une personne, et non un appendice. Elle me libéra en tant que femme, forgea mon indépendance d’esprit. La musique est l’air que je respire et la planète où je vis. »


Marine Madelin

Programme

  • Isabelle
    John Cage
    (1912 -1992)
    The Wonderful Widow of Eighteen Springs, inspiré d’un texte de J. Joyce | 1942
  • Lili
    Lili Boulanger
    (1893 – 1918)
    Clairières dans le ciel (extrait) | 1913-1914
    Vous m’avez regardé avec toute votre âme, sur un texte de F. Jammes
  • Nadia
    Nadia Boulanger
    (1887 – 1979)
    Vers la vie nouvelle | ca. 1916
  • Mignon
    Hugo Wolf
    (1860 – 1903)
    Mignon III - So lasst mich scheinen (Laissez-moi telle encore), sur un texte de J. W. von Goethe | 1888
  • Louise
    Francis Poulenc
    (1899 – 1963)
    Fiançailles pour rire, sur un texte de L. de Vilmorin (extrait) | 1939
    Fleurs
  • Improvisation
  • Ophelia
    Richard Strauss
    (1864 – 1949)
    Drei Lieder der Ophelia, sur des textes de W. Shakespeare, op. 67 (extrait) | 1918
    Wie erkenn' ich mein Treulieb vor andern nun ? (Comment puis-je reconnaître entre tant d’amours le seul fidèle ?)
  • Sequenza
    Luciano Berio
    (1925 – 2003)
    Sequenza III | 1966
  • Ophelia
    Wolfgang Rihm
    (Né en 1952)
    Ophelia Sings, sur un texte de W. Shakespeare (extrait) | 2012
    Tomorrow is Saint Valentine’s day
  • Pub
    Georges Aperghis
    (Né en 1945)
    Pub 2 | 2002
  • Ophelia
    Richard Strauss
    (1864 – 1949)
    Drei Lieder der Ophelia, sur des textes de William Shakespeare, op. 67 (extrait) | 1918
    Sie trugen ihn auf der Bahre bloss (Ils l’ont porté en bière)
  • Improvisation
  • Ophelia
    Robert Schumann
    (1810 – 1856)
    Sechs Gesänge, op. 107 (extrait) | 1851
    Herzeleid (Cœur souffrant), sur un texte de Titus Ullrich | 1852
  • Clara
    Clara Schumann
    (1819 – 1896)
    Sechs Lieder, op. 13 (extraits) | 1840 - 1843
    Ich stand in dunklen Träumen (En de sombres rêves) sur un texte de H. Heine
    Sie liebten sich beide (Ils s’aimaient tous les deux) sur un texte de H. Heine
  • Mignon
    Robert Schumann
    (1810 – 1856)
    Lieder und Gesänge aus Goethes « Wilhelm Meister » (extrait) | 1849
    Nur wer die Sehnsucht kennt (Seul qui connait la nostalgie)
  • Thérèse
    Francis Poulenc
    (1899 – 1963)
    Les Mamelles de Tirésias, sur un livret du compositeur | 1944
    Non, monsieur mon mari (Thérèse, Acte I)

Give me a few words for a woman

Jeudi
19
MARS
2020
12:30Réserver

Adresse

Petit Palais
Auditorium
Avenue Winston Churchill
75008 Paris