PanierMon compte
   
samedi
21
OCTOBRE
2017
19:00
Réserver

Adresse

Hôtel de Soubise
Archives nationales
60 rue des Francs Bourgeois
75003 Paris

Emprunts au folklore

Quintette Feanor

Présentation

Chostakovitch compose son Quintette en sol mineur, op. 57 en 1940, à la demande initiale du Quatuor Beethoven. Alors que Chostakovitch subit couramment la censure de ses œuvres, la création de ce quintette avec piano rencontre un véritable succès et se voit attribuer un grand nombre d’éloges. Composé de cinq mouvements, il allie la tradition musicale du folklore russe, très mélodique, avec une parfaite maîtrise d’une forme d’inspiration classique occidentale, en particulier dans les deux premiers mouvements Prélude et Fugue.

Le Quintette n°2 en la majeur, op. 81, composé en 1887 par Dvořák, rencontre également un franc succès. Quinze ans après la composition de son Quintette n°1 en la majeur, op. 5 considéré comme une œuvre de jeunesse, il décide de s’atteler à l’écriture d’une nouvelle pièce pour cet ensemble. De style plus classique que celui de Chostakovitch, ce deuxième quintette est une véritable ode à la danse : si le premier mouvement est de forme sonate et de constitution très occidentale, le deuxième mouvement Dumka évoque quant à lui une douce ballade ukrainienne, le troisième mouvement Scherzo-Furiant fait allusion aux danses traditionnelles bohémiennes et le Finale n’est autre qu’une polka enjouée et allègre.

Programme

  • Dmitri Chostakovitch (1906 – 1975)
    Quintette en sol mineur, op. 57 | 1940
    Prélude (Lento)
    Fugue (Adagio)
    Scherzo (Allegretto)
    Intermezzo (Lento)
    Finale (Allegretto)
  • Entracte

  • Antonín Dvořák (1841 – 1904)
    Quintette n°2 en la majeur, op. 81 | 1887
    Allegro ma non tanto
    Dumka (Andante con moto)
    Scherzo-Furiant (Molto vivace)
    Allegro